Itinéraire de l’art rupestre autour de la rivière Vero II – Lecina

 In

Description
1- Lecina
2- Rivière Vero
3- Canyon Portiacha
4- Abris de la Mallata
5- Rivière Vero (ermitage de San Martin)
6- Escaliers
7- Abris de Bafaluy
8- Lecina
1- Notre itinéraire commence dans le petit village de Lecina, connu pour son chêne millénaire. Depuis le parking à l’entrée du village, un chemin qui longe un mur en pierre descend vers la rivière Vero.
2- Nous prendrons le pont pour traverser la rivière, puis un chemin à droite qui monte vers la vallée. Nous longerons le canyon Argantin jusqu’à ce que nous puissions le traverser. A ce niveau, le sentier commence à grimper et débouche sur une esplanade.
3- A droite se trouve un point d’observation d’oiseaux. Notre itinéraire se poursuit le long d’un chemin qui s’étend à côté de la route (signalisée) et c’est le seul chemin visible depuis l’esplanade.
4- Après une montée puis un faux plat, nous arriverons au croisement des abris de la Mallata. Nous pourrons voir un sentier à notre droite. Après avoir visité les abris, nous retournerons au croisement et nous continuerons tout droit sur un chemin qui bifurque à droite et descend vers la rivière Vero.
5- Une fois arrivés à la rivière, nous devrons la remonter et la traverser trois fois pour nous rapprocher de l’ermitage de San Martin. Le sentier est visible depuis ce point. Nous pourrons nous rapprocher de l’ermitage ou bien suivre le sentier qui longe la rivière.
6- Juste avant d’arriver à la rivière, une borne nous indiquera comment gravir l’étroit chemin. Nous devrons d’abord passer par une plaque verticale. Le sentier devient à nouveau visible et bifurque à gauche. Il monte vers des cavités qui apparaissent à droite puis continue de grimper. Nous tournerons à gauche et nous verrons une fenêtre naturelle avec des cordages qui nous serviront de repère. Une fois que nous serons passés sous la fenêtre, le sentier deviendra plus clairement marqué et nous nous retrouverons en haut de la colline.
7- Quelques mètres plus loin, ce sentier en rejoint un autre qui est indiqué de façon beaucoup plus claire. Il faudra tourner à gauche pour aller aux abris de Bafaluy et à droite pour retourner à Lecina. Pour trouver le chemin de retour depuis Bafaluy, nous n’aurons qu’à revenir sur nos pas et suivre le sentier jusqu’à Lecina (indiqué).
Histoire et culture

Lors de la création et la découverte des itinéraires, j’aime me renseigner et m’informer sur la région. Pour cela, rien de tel que de parler aux villageois qui acceptent toujours de raconter, avec enthousiasme, les histoires de leur jeunesse.
C’est le cas de Fernando Arilla, un voisin de Betorz. Quand je lui ai dit que j’avais visité les escaliers naturels de l’abri de Gallinero, il a partagé, avec à la fois étonnement et nostalgie, de nombreuses anecdotes de sa jeunesse. Ces escaliers naturels ont été creusés dans la roche afin de fuir rapidement lors des montées soudaines de la rivière Vero. A cette époque, la vallée était remplie de champs de culture et de troupeaux. Devant l’impossibilité de remonter la rivière pour retourner chez eux lorsque le niveau montait, les habitants ont dû trouver une autre alternative en passant par les rochers. Il lui est déjà arrivé de dormir dans les abris rocheux, dont les peintures rupestres ont toujours été respectées, même si personne ne comprenait alors leur signification. Il m’a également raconté qu’un jour, une échelle en bois qu’il descendait avec son chien dans les bras s’est détachée ; il est alors resté en équilibre sur l’échelle qui se balançait dans l’air et qui, par chance, s’est appuyée à nouveau contre la paroi et non en arrière. Les ruches étaient gardées en hauteur dans les abris afin que les animaux ne puissent pas atteindre et voler le miel.
Il m’a également expliqué la façon dont les autres habitants posaient des collets dans cette zone et notamment pour attraper des fouines, puisque leur peau était souvent recherchée. Les quantités limitées de ressources et la famine des années d’après-guerre ont encouragé les habitants à trouver des techniques de chasses plus créatives.
Le long de la partie culturelle de l’itinéraire, les abris de la Mallata et de Bafaluy définis par leur art schématique, l’ermitage rupestre de San Martin de Lecina d’origine romane, le mirador du Rio Vero à Portiacha et l’ensemble urbain de Lecina avec son église datant du 15e siècle dédiée à Saint Jean-Baptiste ou ses chênes millénaires, transforment l’itinéraire en une authentique découverte historique, culturelle et naturelle.

Information

NOM DE L’ITINERAIRE : 5 L’art rupestre autour de la rivière Vero II
DEPART ET ARRIVEE : Lecina-Lecina
SITUATION (REGION) : Somontano, Sobrarbe
MEILLEURE PERIODE ET/OU CONDITIONS DANS LESQUELLES LES ESTIMATIONS S’APPLIQUENT : Tout au long de l’année sauf en temps de neige
ESTIMATION DU NIVEAU DE DIFFICULTE (M.I.D.E.) : M=5 ; I= 3 ; D=5 ; E=3 ; DTE= IV (ascension)
DISTANCE : 8 km
DENIVELE POSITIF ET NEGATIF : +/- 450 m
CIRCULAIRE/LINEAIRE : Circulaire VTT : Non
VOITURES CONSEILLEES : Non

Télécharger

Information

Mapa

senderismo-vero-2-mapa
Recent Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search