Menu Fermer
117 km
4 h
450 m

Description
1- Colungo
2- Sentier/carrefours/canyon Arruello
3- Portal de la Cunarda
4- La Cunarda (pinar)
5- Retour à Colunga
6- Campo Royo
7- Abris de Muriecho
8- Pinède
1-A l’entrée du village de Colungo, à coté de la route principale, il y a un parking qui constituera notre point de départ. Nous emprunterons un chemin qui descend légèrement puis se transforme en sentier balisé.
2-En suivant ce sentier, nous arriverons à une route ; nous devrons simplement la traverser puis continuer sur un chemin plus large jusqu’à un sentier (balisé), légèrement en pente qui se trouvera sur notre gauche.
3- Ce sentier est facile à suivre et nous le suivrons un bon moment jusqu’aux panneaux informatifs (il est important de se rappeler de ce point). A ce niveau, nous tournerons à gauche direction Portal de Cunarda et nous suivrons le sentier jusqu’au bout. Nous verrons alors le portal apparaître à notre droite.
4-Nous reviendrons aux panneaux informatifs et nous prendrons un sentier qui monte sur la gauche pour arriver à une piste forestière. Nous pourrons alors choisir entre 2 options : 1) Tourner à droite pour aller à Colungo 2) Tourner à gauche pour nous rendre à Cunarda.
5- Si nous choisissons la première option, nous suivrons ce chemin pour descendre jusqu’à Colungo.
6- Si nous optons pour la deuxième, nous emprunterons le chemin principal en direction de Barcabo pour arriver à un plateau, à gauche duquel apparaîtra un coupe-feu. Un panneau informatif et une barrière confirmeront notre emplacement. Les pinèdes le long de notre chemin sont d’un grand intérêt mycologique.
7- Nous descendrons le long du coupe-feu, en passant devant un chemin qui bifurque à droite au milieu de la descente. Une fois arrivés au bout du coupe-feu, nous tournerons à droite et prendrons un chemin qui débouche sur un virage en épingle à cheveux où nous trouverons une borne. Un sentier descend à partir de ce point et mène aux abris de Muriecho.
Une fois que nous aurons vu les peintures rupestres, nous retournerons sur le chemin qui grimpe puis devient plat et qui nous mènera à un carrefour à partir duquel la piste descend sur notre gauche. Il ne nous restera plus qu’à la suivre jusqu’à la route, où nous attendra le deuxième véhicule.
Histoire et culture
La zone parcourue lors de ce chemin, bien qu’aujourd’hui perdue et oubliée, était autrefois l’un des axes de communication les plus importants entre les régions du Sobrabre et du Somontano. Colungo, notre point de départ, se distingue par ses peintures rupestres, ses célèbres eau-de-vie et son église du 16è siècle de style gothique tardif, dédiée à la Vierge du Pilar.
L’itinéraire débute entre des oliviers et des amandiers et se poursuit au milieu de chênes verts, de chênes rouvres, de genévriers et quelques arbousiers. Les vastes pinèdes de reboisement dominent en fin de parcours.
L’intérêt géologique de cet itinéraire est très important puisqu’il se trouve sur la barrière naturelle qui sépare les roches calcaires des conglomérats. L’érosion a attribué des formes artistiques aux pierres et aux canyons, créant des paysages uniques.
Le portal de la Cunarda en un est bel exemple.
Depuis la préhistoire, l’homme a su profiter des nombreuses ressources offertes par cette région : les abris de Muriecho caractérisés par leurs impressionnantes peintures levantines, la carrière du canyon Arruelos, qui fournissait les grandes pierres servant à broyer dans les moulins à huile, les buis fins dont le bois était utilisé pour la fabrication de cuillères et d’autres ustensiles, le miel provenant des plantes de romarin et de thym abondantes dans cette région ou encore les pigeons qui formaient leurs nids dans les versants raides des canyons étroits pour se protéger, créant de grands pigeonniers naturels qui servaient de nourriture en temps de famine.
Mycologie. Reboisées dans les années 1950, ces pinèdes sont rapidement devenues célèbres en raison de la quantité abondante de champignons qui y poussent. Pour réaliser une bonne collecte de champignons, il est important de bien choisir la saison et de se lever tôt, car nombreux sont ceux qui en raffolent et qui en connaissent les vertus. Parmi les espèces les plus courantes se distinguent : le roussillou (lactarius deliciosus), la chanterelle jaune (cantharellus lutescens) et le tricholome couleur de terre (tricholoma terreum). Les espèces plus rares et recherchées incluent les cèpes (boletus edulis y aereus) et l’oronge (amanita caesarea). Attention : les espèces mentionnées ci-dessus ne sont pas classées en espèces comestibles et non-comestibles. Nous les avons simplement citées.
Le parc naturel de la sierra de Guara est tenu de respecter des normes précises concernant la cueillette de champignons.

FICHE TECNIQUE

NOM DE L’ITINERAIRE : 3 Itinéraire mycologique de la Cunarda.
POINT DE DEPART ET D’ARRIVÉE : Colungo- Pinar de Asque o san Caprasio
SITUATION (RÉGION) : Somontano, Sobrarbe
MEILLEURE PÉRIODE ET/OU CONDITIONS DANS LESQUELLES LES ESTIMATIONS S’APPLIQUENT : Tout au long de l’année sauf par temps de neige
ESTIMATION DU NIVEAU DE DIFFICULTÉ (M.I.D.E.) : M=3 ; I= 2 ; D=2 ; E= 4 ;3
DISTANCE : 19,3 km y 12,1 km
DÉNIVELÉ POSITIF ET NEGATIF : +800 m ;- 620 m y +/- 550 m
CIRCULAIRE/LINÉAIRE : Linéaire VTT : Oui (85 % cyclable Difficulté technique = très difficile ; Difficulté physique = très élevée.
VOITURES CONSEILLÉES : Oui

TÉLÉCHARGER

Informations pratiques